Olivier Charles
Fr - Olivier Charles compose des paysages "Autobiographiques" dont l’eau et plus largement la nature sont le miroir de l’homme, le reflet de son cœur, de son esprit et de son âme. L’immensité du temps et de l’espace renvoient à un temps infini et à un espace intérieur, mental et poétique.
Il puise son inspiration dans la peinture romantique du 19ème siècle qui promeut le coeur et la passion, l'irrationnel et l'imaginaire, la couleur et l'exaltation. 
Cette démarche vient d'un profond désir de se ressourcer, se réconcilier avec ses sens, son moi intérieur. Il propose de charger de perspertive et de vérité, se connecter au vivant pour explorer les paysages de l'Âme.
Comme on se déplace autour d'une sculpture pour en découvrir les formes, on chemine dans la nature pour trouver sa vérité. 
Nous avons oublié comment nous relier émotionnellement à l'art ainsi qu'à nous même. Ces photographies ne signifient rien de plus que ce qu'elles sont. Par sa pratique, le photographe nourrit son univers intérieur. Ces images doivent agir sur nos coeurs comme un livre ouvert, sans arrière pensées. 
Comme une partition, Olivier Charles propose de lâcher-prise et de nous laisser porter par la mélodie, par notre intuition. 

EN -  Olivier Charles composes "Autobiographical" landscapes in which water and, more broadly, nature are man's mirror, the reflection of his heart, mind and soul. The immensity of time and space evoke infinite time and inner, mental and poetic space.
He draws his inspiration from 19th-century Romantic painting, which promotes the heart and passion, the irrational and the imaginary, color and exaltation. 
This approach stems from a deep desire to recharge one's batteries, to reconcile with one's senses and inner self. He suggests charging up with insight and truth, connecting with the living to explore the landscapes of the Soul.
Just as we move around a sculpture to discover its forms, we walk in nature to find its truth. 
We've forgotten how to connect emotionally with art and with ourselves. These photographs mean nothing more than what they are. Through his practice, the photographer nourishes his inner world. These images should act on our hearts like an open book, with no ulterior motives. 
Like a musical score, Olivier Charles suggests we let go and let ourselves be carried along by the melody, by our intuition.